Vous avez dû vous en rendre compte, j’ai été très absente ces derniers temps. Et pour cause : je mets mon activité de freelance en pause pour travailler sur CitizenCampus, un nouveau projet qui me tient particulièrement à cœur. Alors vous êtes prêts ? Je vous explique :)

Le parcours CitizenCampus

Porté par l’université Grenoble-Alpes, CitizenCampus est un cursus pour expérimenter le débat public sur des grands enjeux des sciences en société.

Durant une année universitaire, à partir d’un thème qui servira de fil rouge durant l’année, ces étudiants se confronteront ensemble au débat sur des enjeux scientifiques d’avenir et obtiendront des clés pour influencer les prises de décision politiques.

Ce parcours complémentaire est ouvert à tous les étudiants de l’académie de Grenoble, et c’est là tout ce qui fait sa richesse : une promotion mixte de 40 étudiants de la L2 jusqu’au doctorat, et ce qu’ils étudient les sciences et techniques ou les sciences humaines et sociales.

Questionner, débattre, éclairer

Les décisions scientifiques et techniques transforment profondément nos sociétés. Face à ces évolutions, on aimerait pouvoir prendre du recul, se poser des questions pertinentes pour prendre les bonnes décisions pour notre avenir.

Dans un contexte où les sujets scientifiques sont régulièrement délégués aux experts, ce cursus souhaite prouver aux étudiants qu’ils sont à même de se saisir de problématiques scientifiques complexes, même éloignées de leurs spécialités. Car après tout, ce sont eux, les citoyens de ce monde qui nous attend.

L’ambition du programme expliqué par Isabelle Forge Allegret, porteuse du projet :

CitizenCampus : une pédagogie innovante

Le parcours se veut novateur dans son format atypique, qui conjugue temps d’apports théoriques et de mise en situation, toujours en groupe pour mobiliser l’intelligence collective.

Le parcours se déroule sur six sessions de deux jours (dont une de trois à la rentrée) réparties tout au long de l’année universitaire. Au cours de ces sessions, les étudiants visiteront de nombreux sites et iront à la rencontre de multiples acteurs du monde socio-économique, politique et de la recherche.

Bref : une pédagogie loin des cours magistraux traditionnels et une chance en or pour élargir son réseau !

Un parcours à l’interface sciences et société

Ce qui me semble réellement inédit dans ce parcours, c’est son ouverture sur son territoire.

Le campus n’est pas qu’un lieu où des chercheurs mènent leurs travaux d’un côté, et où des étudiants suivent des cours donnés par des enseignants de l’autre. C’est un lieu de partage de connaissances et de discussions sur les enjeux de la recherche.

En allant à la rencontre des chercheurs, entreprises, associations et décideurs, ces étudiants pourront établir un véritable dialogue citoyen sur des enjeux scientifiques concrets et d’actualité. À travers leurs questionnements, ils pourront faire émerger des points d’attention pour alimenter les futurs travaux des chercheurs sur ces défis sociétaux.

Novateur et transdisciplinaire, ce parcours s’ancre donc parfaitement dans son territoire, où les projets transdisciplinaires de l’IDEX “Université Grenoble Alpes : université de l’innovation préfigurent déjà les nouveaux défis scientifiques du site.

Me voilà donc embarquée comme chef de projet dans cette nouvelle aventure, dans la continuité de ma formation « Techniques, Sciences et Décisions » à Sciences Po Grenoble. Je mets donc mon activité de freelance en pause (sauf pour projets occasionnels qui me tiennent vraiment à cœur). Mais je n’abandonne pas ce blog pour autant, bien que le rythme des publications sera moins important. ;)

Je vous invite à candidater et à partager cette information autour de vous, ce cursus sera exceptionnel, je n’en doute pas ! :)

Pour suivre CitizenCampus :